La politique de mobilité durable : un bon début

La politique de mobilité durable : un bon début

La Politique de mobilité durable 2030 (PMD), dévoilée mardi par le premier ministre Philippe Couillard et le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, André Fortin, apporte un vent de fraîcheur en mettant à l’avant-plan les modes de transport alternatifs à l’auto. Pour une rare fois, la diminution souhaitée des déplacements en auto-solo est clairement exprimée, avec une cible de réduction de 20%.

La part du lion va au transport collectif, le moyen le plus efficace de décongestionner les centres urbains, avec le financement de projets structurant. La PMD vise à bonifier l’offre de transport en commun de 5% par année. Plusieurs cibles sont établies pour faciliter la vie des travailleurs: réduction de 20% des temps de déplacement, réduction de 20% des dépenses en transport pour les ménages, diversification des modes de transport durables accessibles.

La PMD annonce aussi le retour du financement de plans de déplacements pour les grands générateurs de déplacements. Cette mesure encouragera les grands générateurs à mettre en place des mesures de mobilité durable pour leurs employés, étudiants ou visiteurs. Les centres de gestion des déplacements (CGD), présents partout au Québec, seront là pour soutenir et accompagner ces acteurs dans l’élaboration et la mise en œuvre de leurs plans de déplacement.

Toutefois, peu de mesures et de financement sont prévus pour faciliter les déplacements actifs. Ainsi, l’ensemble des municipalités du Québec auront un maigre 90 millions de dollars sur 5 ans à se partager pour adapter leurs infrastructures de transport au profit des transports actifs, conserver les infrastructures existantes et développer une offre de vélos en libre-service. Aussi, des 9,7 milliards de dollars annoncés pour mettre en œuvre la politique, les deux tiers sont des sommes déjà prévues. Le gouvernement du Québec devra avancer plus d’argent neuf s’il souhaite réellement atteindre les cibles ambitieuses qu’il s’est fixé.

La PMD constitue donc un bon début, mais les actions doivent maintenant suivre les paroles. Les CGD de Montréal, MOBA et Voyagez Futé ont hâte d’y contribuer!